mercredi 8 août 2012

Et ça continue

Dans la catégorie "c'est pas facile de signer un CDD tranquillement", j'ai été contactée par une association écologique et de protection des phoques pour un CDI qui commencerait début septembre. Par curiosité et parce que je ne veux pas tourner le dos à une posibilité qui peur se reveler intérressante, je décide d'aller à l'entretien à Amiens. L'entrevue c'est bien déroulée, j'y suis restée plus d'une heure. Le domaine de l'association me plait, mais le problème (oui encore) c'est qu'elle n'est pas très bien structurée et il y a beaucoup de boulot donc je n'aurais pas forcément l'opportunité de mettre en place des actions qui me tiennes à coeur, de plus c'est apparement le genre d'assos où l'on fait facilement des heures sup non rémunirées.
En revanche, il y a des choses à faire, je serais en autonomie compléte et je gérerais la communication comme j'en aurais envie (ce que je cherche dans un job).

Un point par contre je ne m'apprécie pas (cela ne concerne pas uniquement cette struture, c'est malheureusement générale), j'ai déposé ma candidature le 13 juin, ils m'ont convoqué le 6 août pour une réponse dans environ 10 jours (dans le meilleur des cas) = 2 mois de réflexion pour eux, par contre une fois la réponse donnée ils me laissent 15 jours pour faire mes valises, trouver un appartement, démissionner de mon job actuel, déménager et emménager. 2 mois VS 15 jours. Ils sont trop généreux, hein. Mais non, les directeurs n'imaginent pas qu'ils leurs suffit de claquer des doigts pour obtenir un employé, et qu'ils en ont rien à faire des moyens logistique que l'on doit mettre en oeuvre, où allez vous chercher une telle idée. Cela doit être ça l'art de la magie, voila tout.
J'espére que la réponse sera négative, je n'ai pas envie de me faire des noeuds au cerveau pour savoir si oui ou non je dois accepter le poste, de peser les pour et les contres.
C'est vraiment stressant comme situation, mais bon cela va être mes derniers retour de candidature. Après je devrais être tranquille pour un peu.

samedi 4 août 2012

Choix


C’est incroyable, la vie peut faire ce qu’elle veut de nous. On pense que faire un choix depend uniquement de nous et de ce que l'on veut mais non, il dépend surtout de circonstance.

Aujourd’hui j’ai eu la réponse pour le poste à la mairie, et figurez-vous que j’avais été retenue. Un bon poste en CDI avec des missions qui, sur le papier, me paraissaient sympa. Devinez quoi, j’ai dû décliner l’offre. Certe une fois de plus ce n’était pas le boulot de mes rêves, pourtant il est vrai que c’était dans une mairie (institution où j’aurais apprécié travailler) et que les missions étaient intérréssantes mais la ville n’était pas terrible, petite et pas très dynamique (perdue au milieu des champs), et le salaire pas mirobolant. Ce job m’aurait permis de faire mes armes mais certainement pas ma vie. Je pense que je vais regretter de l’avoir refusé. Alors pourquoi l’avoir fait ? Les circonstances : cela fait une semaine et demie que je suis à Caen, dans mon nouveau boulot. J’ai un logement dont j’ai déjà payé le mois août, je suis installée. De plus, un autre point non négligeable, cela fait une semaine et demie que je suis formée dans l’entreprise et la personne que je remplace part demain en congés maternité. Ne vous y trompez pas, mon poste actuel n’est pas non plus le poste de ma vie..

En résumé :
La mairie :
Pour : missions intéressantes, institution, apprendre par soi-meme, CDI
Contre : la ville peu attractive, le salaire, apprendre par soi-meme  
L’entreprise actuellle
Pour : je suis installée, le service est structuré (ce qui va me permettre d’apprendre des choses que je n’aurais pas forcément pû apprendre toute seule, ou qui aurait pris plus de temps), le salaire, la ville attrative, CDD évolutif en CDI ( ?)
Contre : missions d’exécutantes, (intérresant à court terme, cela va me permettre d’apprendre mais pas terrible au long terme),  produits sur lequel on communique peu intéressant.

De toute façon ma décision est prise par obligation, je suis à Caen (installée et formée), je ne peux plus tout quitter du jour au lendemain. Je pense que je vais regretter cette opportunité. D’un autre coté je me dis que l’avenir a peut-être d’autres projets pour moi. Il est clair pour moi que ces deux contrats sont juste des chemins pour arriver à un poste qui me conviendrait pleinement, je ne me vois pas faire ma vie et ma carrière professionnelle dans l’un d’eux. Avec les temps qui court refuser des opportunités de CDI, c’est du suicide et limite irresponsable mais je pense qu'il faut savoir ce que l’on veut dans la vie, soit choisir la sécurité et ne pas s’épanouir dans son travail, soit prendre des risques et faire en sorte d’obtenir ce que l’on veut. Rendez vous dans 5 mois pour savoir dans quel catégorie je vais finir par opter.